Projection Libre : le documentaire à mi-chemin

Nous en sommes à la moitié du tournage de « Libre » (enfin, nous pensons). Une expérience incroyable. Cette semaine, nous avons pris le temps de faire le tri de nos vidéos en nombre infini. Nous tirons beaucoup de leçons pour la suite, filmer en style « cinéma direct », c’est tout à fait autre chose que de « faire du studio », surtout dans une langue étrangère! Entre créer le lien de confiance et le potentiel cinématographique, il existe une multitude de paradoxes. Le premier étant de ne pas parler (OK, c’est clair que ceux ou celles qui me connaissent vont pas être surpris, mais je vous jure que Mathieu le vit tout autant!). Entre autres, si nous interagissons lorsqu’on filme, la moitié du matériel ne peut être utilisé. Si nous ne le faisons pas, la caméra prend toute la place dans notre relation avec l’ «autre». Cela demande donc du temps et un lien de confiance mutuel. Il y a aussi des occasions qu’on ne peut pas saisir en raison de la barrière de la langue. D’autres fois, cela nous avantage. Bref, nous avons un lot d’images, d’entrevues et de fragments de vie. Maintenant que les familles sont devenues « nos » familles (elles nous appellent « leurs enfants », donc on les appelle « nos familles » tsé), nous allons davantage nous concentrer sur le « tout » (je sais pas comment dire autrement, même si ça sonne métaphysique). Je vais certainement avoir besoin d’aide un jour pour choisir tous ces beaux moments! La vidéo « teaser » est prête, demain j’envoie ça aux contributeurs-trices de la campagne de financement collectif. Et vu que vous avez été nombreux-nombreuses à participer sous toute sorte de formes et qu’il serait dommage de ne pas vous en faire profiter, je le diffuserai plus tard ici aussi. En attendant, quelques photos des personnes qui seront les protagonistes de « Libre ».

***

We are in the middle of filming « Libre » (well, we think). An incredible experience. This week, we took time to sort out our videos (we have a ton of it!). We draw a lot of lessons for the future, shoot in style « direct cinema« , it is quite another thing than shooting in studio, especially in a foreign language! Between creating the trust and cinematic potential, there are a multitude of paradoxes. The first is not to talk (ok, it is clear that those of you who know me will not be surprised, but I swear that Mathieu has the same difficulties!). Among other things, if we interact when filming, half of the material can’t be used. If we do not, the camera takes all the space in our relationship with each other. So it takes time and a mutual trust relationship. There are also opportunities that we can’t take because of the language barrier. Although, sometimes it benefit us. In short, we have a lot of pictures, interviews and fragments of the daily life. Now that the families have become « our » families (they call us « children » so we called them « our families »), we will further focus on the « whole » (I do not know how to say otherwise, even if it sounds metaphysical). I will definitely need help one day to choose all those beautiful moments! The video « teaser » is ready, tomorrow I will send it to contributors of the crowdfunding campaign. And since many of you have participated in all kinds of ways, it would be a shame not to share it with you, I will share it later here too. Meanwhile, some pictures of the people who will be the protagonists of « Libre ».

Famille Floca-2Famille Floca-3Famille FlocaFamille-FlocaFamille Rovin-3Famille Rovin-2Famille Rovin-1Famille Rovin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s